l’essentiel
Le Stade Toulousain a reçu ce samedi en barrage le Top 14 les champions d’Europe en titre, La Rochelle. Dans leur antre d’Ernest-Wallon, les Rouge et Noir avaient pour objectif de vaincre une nouvelle fois les Maritimes afin d’accéder aux demi-finales. Mission accomplie pour les Toulousains qui auront 33-28 ans et qui se qualifieront pour les demi-finales du Top 14. Ils avant Castres seront vendus le 17 juin à Nice.

Le film du match :

7′ : Fouyssac inscrit le premier essai du match ! Superbe travail d’Antoine Dupont en solitaire qui remonte le terrain et donne un coup de pied pour lui-même par-dessus la défense avant d’être repris. Pierre Fouyssac hérite du ballon à trois mètres de la ligne rochelaise suite à un ruck. Le Toulousain aplatit, essai transformé par Ramos. 7-0

12′ : Antoine Dupont double la mise. Richie Arnold perce une défense rochelaise apathique avant de servir sont coéquipier sur sa gauche. Sur le bord de la ligne, Antoine Dupont, encore lui, déstabilise la défense par ses crochets avant d’aplatir. Essai non transformé. 12-0

24′ : Réaction de La Rochelle. Pénaltouche côté gauche, les Rochelais passent en force et c’est Wiaan Liebenberg qui a inscrit le premier essai des Maritimes. 15-7

55′ : Grégory Alldritt sonne la révolte, l’international français inscrit le deuxième essai rochelais suite à une mêlée à quelques mètres de la ligne toulousaine. Le poteau aide West pour la transformation. 21-14

61′ : L’inspiration de Thomas Ramos qui a enfilé un léger coup de pied par-dessus face à Juan Cruz Malia qui, en tant que supporter face à La Rochelle, est entré dans un essai. Ramos ne transforme pas. 26-14

68′ : Romain Ntamack entre dans un nouvel essai plein axe, bien servi par Tolofua qui fait un excellent travail de percussion. 33-14

78′ : La Rochelle pour l’honneur avec un troisième essai. 33-21

79′ : Sous la sirène, La Rochelle entre dans un nouvel essai. 33-28

Toulouse trop vite

C’est une opposition de style qu’ont offert les deux équipes ce samedi soir. Si La Rochelle joue sur sa principale qualité, la force de percussion, Toulouse a décidé de jouer, et vite. Dès qu’ils s’approchent de l’en-but rochelais, les « rouges et noirs » s’accélèrent et la défense de La Rochelle a beaucoup de mal à s’organiser et à réagir. En témoigne cette percée de Richie Arnold en première mi-temps pour le deuxième essai toulousain. En seconde période, les Rochelais ont beaucoup mieux défendu, et ont notamment dominé dans l’occupation du terrain, ce qui leur a permis de réduire l’écart, avant de craquer à nouveau à l’heure de jeu.

L’Europe à un prix

Champion d’Europe ça se paye, on sent que cette équipe de La Rochelle n’y était pas physiquement. Les Maritimes ont attaqué sur leurs points forts mais dans la réorganisation défensive, ça coince. Les Rochelais ont commis également plus d’erreurs techniques que leurs adversaires. Les Toulousains ont eu une semaine supplémentaire pour récupérer et cela retranscrit sur le terrain. Quelques semaines auparavant, c’était l’inverse quand les « rouge et noir » avaient du mal à enchaîner les matches. Une chose est sûre ce soir, La Rochelle n’imitera pas le Stade Toulousain en réalisant le doublé, mais les Maritimes sont champions d’Europe et ça, ça n’a pas de prix.

Les enseignements du match

Le Stade Toulousain poursuit sa série d’invincibilité face à La Rochelle, c’est la septième toutes compétitions confondues et avec cette victoire 33-28, les « rouge et noir » sont qualifiés pour les demi-finales de Top 14. Vendredi prochain, à Nice, les Toulousains défieront Castres, leader du championnat. Les hommes d’Ugo Mola ont vu un 22e trophée de champion de France. La Rochelle a échoué une nouvelle fois face à sa bête noire. Attention pour la suite, il y a de la casse dans les rangs toulousains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.