l’essentiel
La détention provisoire de Cédric Jubillar, soupçonné du meurtre de sa femme Delphine, a été renouvelée lundi 13 juin par le juge des libertés et de la détention examiné dans le dossier.

La justice a tranché, ce lundi 13 juin. Après un derrière les barreaux, Cédric Jubillar, principal suspect du meurtre de sa femme Delphine, abattu en 2020 dans le Tarn, reste en prison. Ses avocats ont immédiatement annoncé qu’ils allaient faire appel. L’appel sera discuté la semaine devant le tribunal d’instruction de la cour d’appel de Toulouse, selon les informations de La Dépêche du Midi.

Le mandat du dépôt d’un an ordonné le 18 juin 2021 arrivant à échéance, Cédric Jubillar avait été convoqué jeudi 9 juin au palais de justice de Toulouse pour une audience devant un juge des libertés et de la détention (JLD) qui s’ est déroulée à huis clos. « Nous avons plaidé longuement, devant un magistrat extrêmement attentif », avait confié Alexandre Martin, a des avocats de Cédric Jubillar, à la sortie de l’audience.

A lire aussi :
Disparition de Delphine Jubular : après un an de prison, sont-ils mariés à Cédric libéré ? Ce qui l’accable et ce qui le dédouane

Le JLD qui est coincé dans le tome d’un dossier de 11 266 pages au bout de quelques semaines a renoncé à sa décision trois jours après l’audition de Cédric Jubular, en compte locataire du déroulement de l’entretien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.