l’essentiel
Une conférence de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri au sujet des tensions, mardi 16 mai, à la Bourse du travail de Toulouse, a été interrompue par des membres du Conseil représentant les institutions du jeudi de France qui contestaient le lieu de cette personnalité controversée . L’ancienne présidente du Crif à Toulouse a été bousculée.

Que 150 personnes sont réunies à la Bourse du travail, à 19 heures, le mardi 16 mai, pour l’écoute de l’avocat franco palestinien Salah Hamouri, expulsé d’Israël en décembre vers la France. La présence de cet homme, qui défend la cause palestinienne, fait polémique. En effet, il a été condamné entre 2005 et 2011 pour une tentative d’assassinat contre le grand rabbin d’Israël. Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) considère qu’il n’a pas renoncé au terrorisme.

C’est pourquoi, aux spectateurs pros palestiniens venus écouter Salah Hamouri, se sont mêlés à plusieurs membres du Crif. Après la première minute de la conférence, l’une des filles a tenté d’activer la libération conditionnelle. Une foire d’empoigne s’est révélée. Le service d’ordre a évacué la personne aux cris de « Palestine Vaincra » scandés par l’assistance dans le chahut.

Nicole Yardeni busculée et évacuée

La rencontre avec lui a été interrompue après la tentative d’intervention de Nicole Yardeni, ancienne présidente du Crif de Toulouse et adjointe actuelle adjointe au maire aux relations avec les acteurs culturels. Celle-ci a été bousculée et évacuée à l’extérieur de la Bourse du travail après avoir tenté de contester le terme de « déporté » qu’utilise Salah Hamouri. Autour d’elle, les services d’ordre se sont affrontés. Quelques coupés ont été échangés. L’élu est sortie ensuite par elle-même. Une bagarre alors éclaté à l’extérieur chez de nombreuses personnes. À l’intérieur, la conférence a repris.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *