l’essentiel
La success story est poursuites pour le Grain de sel à Albi. Deux cuisines du restaurant dont ceux qui souhaitent participer au concours de cuisine régionale Cap’handicook.

La success story est poursuites pour le Grain de sel, le restaurant inclusive d’Albi, qui a ouvert ses postes en novembre dernier. Dans cet établissement, situé gare de la Madeleine d’Albi, les plats sont préparés et servis par une douzaine d’équipiers porteurs de trisomie 21.

Le 11 septembre, deux apprenties cuisinières, Lucinder et Eva ont participé au premier concours de cuisine. Elles auront 2h30 pour concocter un menu à partir d’un panier mystère. Ils ont été encadrés sur place par le chef Bruno Besson, gérant de la taverne Castelnau de Lévis.

C’est la structure Cap Emploi qui à proposé aux jeunes filles de tenter leur chance. « C’est un petit peu stressant », avoue Eva. Pourtant, à 25 ans, cette desnière a déjà effectué un joli parcours. Diplômée d’un premier CAP d’agent multivalent de restauration, elle passe aujourd’hui un CAP cuisine.

Elles touchent leur premier salaire

« Elle vous enverra une spécialisation en la-dedans », affirme Charlette-Fraysses-Angles, présidente de l’association Citoyen 21 Albi, qui est en charge de la gestion de Grain de sel.

Passionnée de cuisine depuis toujours, Lucinda prépare le même CAP qu’Eva à l’URMA de Cunac. Très actifs en cuisine, ils travaillent 18h par semaine dans un restaurant. En alternance, ils touchaient donc leur premier salaire.

« C’est important, elles gagnent en indépendance », a expliqué Charlette-Fraysses-Angles.

Le chef Johan et ses équipes ont opté pour une cuisine de qualité. « Sur le travail en cour de circuit et le plus possible en bio », confirme le président. Les produits sont frais et cuisines le matin même.

« Il est primordial d’aider cet établissement »

Après son ouverture en novembre 2022, l’établissement connaît un véritable succès auprès des Abigeois. Aujourd’hui, comme Eva et Lucinda, elles sont une douzaine d’équipiers porteurs de trisomie 21 à travailler en cuisine ou au service. Ils sont encadrés par les bénévoles de l’association. « 38 bénévoles viennent donner un coup de main chaque mois », a confié le président légèrement ému.

Une émotion qui s’est d’ailleurs intensifiée après la signature d’une charte financière avec le département qui débloque une enveloppe de 25 000€ pour aider le Grain de sel à poursuivre sa mission. En effet, malgré ses 40 couverts, le restaurant a besoin d’équilibrer ses comptes. Christophe Ramond, président du Conseil départemental, a assuré au restaurant qu’il devait pérenniser cette aide. « Il est primordial d’aider cet établissement solidaire, qui rend autonomes ces personnes atteintes de handicap », résumé l’élu.

Une chose est sûre, l’aventure ne fait que commencer, et les projets ne manquent pas : Charlette-Fraysses-Angles vient d’aménager une terrasse devant le restaurant. Des tables seront donc installées à l’extérieur pour cet été.

Grain de sel demeure, à ce jour, le seul restaurant inclusif d’Occitanie.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *