l’essentiel
Toute la journée, le circuit a été le théâtre d’une démonstration de l’eCup200, un véhicule électrique albigeois qui veut révolutionner la compétition automobile.

Le constructeur KGM Automotive testait sur le circuit d’Albi, aujourd’hui, son tout nouveau véhicule de compétition 100% électrique, l’eCup200. Une occasion pour la compagnie de l’illustrateur de leurs performances en conditions « réelles ». Présentée pour la première publique de la Coupe du Monde à Paris 2022, la voiture de 920 kg est un petit bijou technologique, capable de passer de 0 à 100 en 3,8s et de rouler à 240 km/h, le tout avec une puissance de 270cv (soit 200kW ) et seulement 86dB.

« Nous avions prévu initialement une présentation discrète mais cela a pris de l’ampleur », détaille dans un sourire le président de la société Sébastien Kulak. Au sein du box 15, l’effervescence était palpable jeudi après-midi, alors que pilote Nascar Europe pour l’écurie Speed ​​House, Florian Richard préparait à découvrir une auto hors-norme. « Le véhicule fait corps avec la piste. Il n’y a pas de bruit, à part un petit grincement électrique. Cela permet vraiment d’écouter sa voiture et de sentir la piste. » Côté siège passager, le sentiment est similaire lors des longues minutes de test où varie vitesse, précision, adrénaline et virage serré.

20 véhicules par an

Ce premier modèle présenté au circuit devrait prochainement faire des petits. L’eCup200 vient de passer en phase d’industrialisation dans les locaux « Geoscan » mis à sa disposition par la municipalité. « Nous avons ici un écosystème, particulièrement favorable à la construction de véhicules. Et nous avons aussi nous premiers bons de commande », confirme le président de KGM Automotive. « Les choses très prochainement s’accélèrent. C’est un véhicule multifonction qui doit permettre à la fois de répondre aux exigences des écoles de pilotage tout en restant un vrai véhicule de course. »

KGM Automotive veut révolutionner la compétition automobile.
DDM – Marie-Pierre Volle

La société s’est fixée pour objectif de fabriquer 20 véhicules par an, à 185 000 euros pièce. Et pour atteindre celui-ci, elle a d’ores et déjà prévu d’embaucher 15 salariés d’ici septembre. Et KGM Automotive n’a pas prévu d’en rester la.

Un nouveau concours

L’année prochaine, le circuit devrait aussi accueillir la première manche des « Electric Cup Series 2024 », avant une possible exportation à l’échelle européenne d’ici 2025.

En pratique, la compétition 100% électrique devrait s’étaler sur 6 à 7 dates et rassembler 12 écuries (48 échasses) qui s’affronteront sur trois défis : le « super sprint » de 20 min, un parcours de vitesse au chronomètre, le « challenge régularité » de 30 à 45 min, un parcours de régularité au temps en fonction d’un ouvreur (guest star) et enfin le « challenge économie d’énergie » de deux fois 30min, un parcours en duo de performance énergétique dans un imparti temps .

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *