l’essentiel
L’accumulation des remises dans les stations-service Total a provoqué une rupture du stock des carburants. Le réapprovisionnement est en cours.

La ruée sur le carburant, qui a débuté jeudi dernier avec les remises sur le prix du litre du gouvernement, de 30 centimes, et de Total, de 20 centimes, a prédit qui devait arriver : la rupture de stock. Après ce week-end, les pompes à essence de nombreuses stations-service Total de Toulouse sont vides.

Le lundi après-midi, dans celle située sur l’avenue de Grande-Bretagne, le panneau d’affichage n’indique plus le prix du litre des carburants. Après cela, il y a rupture de stock de carburant. » Vendredi déjà, ça a commencé par un carburant, indique l’employé de caisse, que ne sait toujours pas quand la station-service sera réapprovisionnée. Samedi, la pénurie s’est étendue aux autres carburants. »

A lire aussi :
VIDÉO. Essence : pourquoi de nombreuses stations Total sont-elles en pénurie de carburant ?

L’information n’a pas été bien diffusée. Devant les pompes, des automobilistes se présentent avant de distribuer des bredouilles. Alexandre, 23 ans, est passé à côté d’un accrochage alors qu’il s’est rendu compte de la rupture de stock de carburant à la station-service. Une situation similaire au bien des autres.» Ces derniers temps, je ne sais pas comment abandonner le niveau de carburant et je ne sais pas comment revenir sans carburant, sans pouvoir faire le plein. J’ai voulu faire le plein à plusieurs reprises, à la fois sur le périphérique et à Ramonville, j’ai eu des difficultés ou alors il n’y avait plus de carburant ou que de l’excellium. J’ai été obligé d’en mettre… », raconte l’étudiant.

« Ça me rappelle le confinement »

Dans le quartier des Minimes, sur le boulevard de Suisse, un ruban rouge et blanc bloc l’accès de Total Energies. Aucun carburant n’est disponible après le lundi matin. Le gérant indique : « Le problème, c’est l’approvisionnement. On écoule quatre fois plus de carburants qu’habituellement. Il faudrait que les gens consomment moins pour ne pas qu’on retrouve en rupture de stock… » Il devrait être livré en carburant ce mardi dans la matinée.

A lire aussi :
Carburants : afflux massif dans les stations services

Camille, assise sur le siège passager d’une voiture, compare la situation à celle du confinement, quand « les gens se ruaient dans les magasins pour prendre de la farine et des pâtes ».

Quelques mètres plus loin, l’autre station Total du boulevard de Suisse fait le plein. Une file d’attente s’étire sur des dizaines de mètres. Sa pénurie de carburant à las quelques heures ce lundi matin. La nouvelle rue dans cette station-service, l’une des moins chères de Toulouse, fait craindre une nouvelle pénurie.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.