l’essentiel
Diffusé à la télévision pour la première fois ce vendredi soir (20h) lors de la réception de Tourcoing pour le compte de la onzième journée, les Toulousains espèrent en profiter pour repartir de l’avant.

C’est une première. Et autant l’écrire tout de suite, sur un bien compris en écoutant Yann Kerihuel qu’il était temps que cela arrive. « C’est pour le moment le seul match que la Ligue (nationale de volleyball, NDLR) et beIN (le diffuseur de la Ligue A depuis cette saison, NDLR) ont bien voulu selon Toulouse, domicile et extérieur compris jusqu’en janvier prochain inclus », précise d’abord le président toulousain.

« Je cotise comme les autres clubs en amont de la Ligue et je trouve que c’est un limite en termes d’équité télévisuelle. Je le regrette fortement et je l’ai déjà fait remonter », at-il poursuivi. Et comme le meilleur moyen de faire revenir les caméras est sans doute d’offrir un « spectacle » à la hauteur, les Spacer ont bien l’intention d’être dignes du rendez-vous. « On a battu le record de personnes payantes pour la réception de Chaumont (3-2, le 19 novembre, NDLR) : cela veut bien dire qu’il et un engouement. On souhaite s’inscrire durablement dans cette notion de spectacle. C ‘est une opportunité pour nous de promouvoir les Spacer’s dans un média télévisuel », rajoute le nouveau boss du club. « Economiquement il n’y a plus d’impact en termes d’image, de visibilité, c’est trois choses importantes pour la marque Spacer », complète ce dernier.

« Cette médiatisation doit être un plus »

D’un strict point de vue sportif, les hommes de Patrick Duflos seraient donc bien inspirés de montrer leur meilleur visage. Les cellules ont rarement été vues après les débuts des champions. « Quelque chose doit prendre qui ne prend pas pour le moment. Il y a un souci dans la constance de l’envie de performer. On savait que ça prendrait du temps mais cela appartient aux joueurs et c’est à eux qu’ils sont en capacité d’aller plus haut », a estimé Kerihuel à ce sujet.

Face à une équipe qui a squatté le podium avant de connaître une petite tasse de mou pendant de longues périodes (trois défaites lors des quatre dernières rencontres), les coéquipiers de Maximiliano Chirivino (12c’est, 7 défaites en 10 matches) devra « se sublimer » pour rester dans le sillage du top 8, l’objectif du club. « J’attends la même performance et le même résultat que face à Chaumont. Les joueurs sont en capacité de le faire et cette médiatisation doit être un plus pour eux », a conclu le président du Toulousain.

Gagnez, vous êtes filmé !

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *