Bonjour, c’est Robin. Dans cet article, nous allons évoquer de sujet passionnant. Mettez votre ceinture, c’est parti :

Alors que nous entrons dans l’ère des véhicules électriques, la transmission manuelle est clairement en danger d’extinction. Cependant, certains constructeurs automobiles envisagent déjà d’abandonner la pédale d’embrayage sur leurs voitures traditionnelles à moteur à combustion.

L’un d’eux est Volkswagen, qui semble avoir signé l’arrêt de mort pour la boîte de vitesses mécanique, selon un article de la publication allemande Auto Motor und Sport. Après le coûteux ‘Dieselgate’ et face à un avenir électrique avec de lourds investissements, la marque allemande s’intéresse à la réduction des coûts.

Une façon d’économiser de l’argent est de simplifier l’offre de transmission, en privilégiant la boîte automatique DSG à double embrayage, au détriment de la boîte de vitesses manuelle. En principe, la suppression progressive de cette composante débutera en 2023 et s’achèvera en 2030.

Ainsi, la prochaine génération de véhicules Volkswagen, qui disposera toujours de moteurs à combustion interne, pourrait se passer des trois pédales. Il est question que le nouveau Tiguan, prévu pour 2023, soit proposé exclusivement avec DSG.

Il pourrait en être de même avec la nouvelle Passat, qui verra également le jour dans deux ans. D’ailleurs, il est possible que cette voiture quitte la carrosserie de la berline et ne soit commercialisée qu’au format Variant.

Bien que cela ne soit pas mentionné dans l’article Auto Motor und Sport, le fait que Volkswagen parie uniquement sur la transmission automatique affectera également d’autres marques du groupe VAG, telles que Audi, SEAT et Skoda.

Étant donné que Volkswagen a confirmé qu’il y aura une neuvième génération de Golf, il est très probable que les Octavia et León renouvelées se passeront également de la pédale d’embrayage dans leurs prochaines versions.

Quoi qu’il en soit, pour le moment, ce ne sont que des rumeurs, mais il semble qu’elles seront officialisées. Nous aimerions que vous commentiez ce sujet sur nos profils de médias sociaux. Cela ne nous semble pas être une bonne nouvelle, à vrai dire, et vous ?

Voilà pour cette fois, rendez-vous pour un prochain article de ce qui nous passionne. N’hésitez pas à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *