Volkswagen a présenté aujourd’hui la deuxième génération de son pick-up Amarokun véhicule pour le fret et les loisirs qui aura différentes versions et qui sera mis en vente sur de nombreux marchés mondiaux, dont l’Europe, à partir de l’année prochaine. Cette nouvelle génération, contrairement à la première, qui a été développée par Volkswagen lui-même, est un développement conjoint avec Ford et donc le frère du nouveau Ford Ranger. Les deux groupes concrétisent ainsi leur accord dans le domaine des véhicules utilitaires qui a déjà donné naissance aux nouvelles générations du Volkswagen Caddy et du Ford Tourneo Connect.

Le Volkswagen Amarok 2023 dans sa version PanAmericana, la plus orientée vers une utilisation tout-terrain comme véhicule de loisirs.

Volkswagen l’annonce comme un pick-up premium qui a été développé par Ford en Australie (partie technique) et par Volkswagen en Allemagne (design) et sera vendu en Australie, en Nouvelle-Zélande, dans de nombreux pays d’Afrique et du Moyen-Orient et en Europe. Le véhicule Il sera fabriqué dans l’usine sud-africaine de Volkswagen. et entre les destinations L’Amérique latine n’est pas mentionnée où la première génération était non seulement vendue, mais également fabriquée, plus précisément en Argentine.

Volkswagen lancera le pick-up en trois finitions : Amarok, Life et Style et en deux versions spéciales, PanAmericana (la voiture cuivrée sur les images), avec un engagement clair envers les performances tout-terrain, et Aventura (le véhicule bleu), simplement avec un design exclusif. La marque a su concevoir l’avant du véhicule pour le séparer parfaitement de celui du Ford Ranger et en l’adaptant au design habituel des modèles de la marque tout en conservant un air de famille évident avec son prédécesseur.

Le Volkswagen Amarok 2023 disposera, entre autres, d’un moteur diesel V6 développé par Ford.

L’Amarok sera vendu en versions simple cabine et double cabine. La longueur sera de 5,35 mètres (presque 10 cm de plus que dans la première génération) et avec un empattement de 3,27 mètres, qui a augmenté plus que la longueur elle-même. Volkswagen explique que, de cette façon, l’habitabilité de la deuxième rangée est gagnée et les capacités hors route sont améliorées en améliorant les angles d’entrée et de sortie grâce à la réduction des porte-à-faux. Ce qu’il ne dit pas, c’est que en allongeant le combat, l’angle ventral s’aggrave, qui est généralement le talon d’Achille des pick-up dans les manœuvres de dégagement. Ce qui s’améliore remarquablement, c’est la capacité de wading qui passe de 50 à 80 cm.

Les écrans et les commandes du Volkswagen Amarok 2023 sont les mêmes que Ford a déjà annoncés dans son frère, le Ranger.

Comme le garde forestier, disposera d’une instrumentation numérique (8 ou 12 pouces) et d’un écran central (10 ou 12 pouces) et un design très similaire à celui de la Ford avec la personnalisation de la présentation de l’instrumentation, des décorations intérieures, des logos et rien d’autre. Volkswagen annonce jusqu’à 20 aides à la conduite qui seront proposés de série ou en option et qui seront disponibles ou non selon les différents marchés.

Le coffre de certaines versions du Volkswagen Amarok 2023, comme celui-ci en version Aventura, aura un volet électrique.

La caisse de chargement maintient, comme dans le modèle précédent, la possibilité de charger une europalette de dimensions conventionnelles placée en travers et les versions à cabine simple prennent en charge deux palettes. La capacité de charge est passée à 1 160 kilos tandis que sur le toit peut être chargé jusqu’à 350 kilos, ce qui facilitera l’installation, par exemple, de barres de toit ou de tentes de toit lourdement chargées. La caisse de chargement est protégée par un volet roulant électrique.

La gamme de moteurs comprend cinq propulseurs qui seront adaptés à l’offre de chaque marché. En Afrique, il sera proposé avec un turbodiesel de deux litres et 150 ch. Ce même bloc quatre cylindres sera également proposé dans des variantes de 170, 204 et 209 ch alors qu’il y aura aussi un V6 diesel de trois litres et 250 ch, d’origine Ford. Le haut de gamme sera un 2,3 litres turbo essence, également de Ford, avec 302 ch. Tous les Amarok seront équipés de la nouvelle transmission automatique à 10 rapports de Ford.bien que sur certains marchés, il y aura des versions manuelles à 5 ou 6 vitesses et une autre automatique à 6 vitesses. Seules les versions 4×4 avec réducteur arriveront en Europebien que sur certains marchés, il y aura également des variantes à propulsion arrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.