Faire du sport quand on souffre d’asthme : attention à la pollution !

La pratique sportive est vivement recommandée pour les personnes asthmatiques afin de renforcer leurs capacités pulmonaires et leurs muscles respiratoires. Cependant, il est crucial de prendre en compte l’environnement dans lequel on évolue, notamment en cas de pollution.

Le professeur Laurent Guilleminault, pneumologue et allergologue au CHU de Toulouse, affirme catégoriquement qu’il est déconseillé de faire du sport dans un environnement fortement pollué lorsque l’on est asthmatique.

Une récente étude publiée dans le New England of Medicine a mis en lumière les effets néfastes d’une exposition aux particules fines issues du trafic diesel sur des patients asthmatiques. Les résultats ont montré une augmentation de l’inflammation liée à l’asthme et une diminution de 6 % de la capacité respiratoire chez les asthmatiques modérés après une marche le long d’une rue très fréquentée de Londres.

Il est donc primordial de choisir des périodes de faible pollution pour pratiquer des activités physiques en extérieur. En cas de pollution élevée, il est préférable de privilégier la pratique en intérieur pour éviter tout risque de déclenchement d’une crise d’asthme.

Et voici la source pour plus d’infos.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *