l’essentiel
Des internautes affirment, vidéo à l’appui, que des décès inexpliqués, liés à des crises cardiaques, seront survenus en France. Ces négateurs estiment que les vaccins permettant de lutter contre le Covid-19 sont responsables de ces décès. La Dépêche du Midi fait le point.

Après les premières vaccinations contre le Covid-19, les sérums suscitent encore la défiance que certains détracteurs. Sur les réseaux sociaux, des internautes affirmaient, des vidéos à l’appui, que plusieurs hôpitaux français observaient en ce moment un nombre exponentiel d’arrêts cardiaques « inexpliqués ». Ces derniers s’appuient entre autres sur un témoignage diffusé sur bfmtv. Face caméra, sur et voit Charlotte Zanin, rejoint Française qui explique que sa mère sera décédée de façon inattendue. « Malheureusement, je crois que tout le monde sait d’où ça vient… Ces ‘vaccins’ expérimentaux », ont commenté les intéressés dans un post partagé sur les réseaux sociaux le 31 décembre dernier et vu plus de 45 000 fois.

A lire aussi :
VRAI OU FAUX. Covid-19 : les vaccins sont-ils incapables de causer des troubles d’audition ?

L’extrait vidéo dont il est question dure un peu plus 80 secondes. Interviewée, Charlotte Zanin témoigne du décès de sa mère : « Toutes les personnes meurent d’un arrêt cardiaque aqueux, mais on ne sait même pas d’où ça vient », s’insurge la jeune femme sur le petit écran. Celle-ci indique pour ailleurs que les médecins ont été incapables de lui expliquer « pourquoi » sa mère est morte.

Des plaintes avant le début de la campagne de vaccination

Comme l’expliquent nous confrères de Infos TF1, cet extrait vidéo est un beau plan d’une interview de plus de 16 minutes, diffusée sur BFMTV le 28 décembre. La chaîne d’informations en continuum souhaitait en réalité revient du décès survenu de façon surprise au sein d’un seul et même établissement de santé : le centre hospitalier de Remiremont (Vosges). Ces décès ne peuvent cependant être liés à la vaccination contre le Covid-19. Et pour cause, ces deniers sont en fait survenus avant le début de la campagne de vaccination. Suite à ces décès, quatre plaintes ont été émises à l’encontre de l’établissement de santé, et deux d’entre elles ont été déposées avant décembre 2020. L’extrait qui a été diffusé a finalement été démontré tronqué.

A lire aussi :
VRAI OU FAUX. Covid-19 : tout le monde peut-il vraiment prétendre à une nouvelle dose de vaccin ?

Sur la question vaccinale, la pharmacovigilance qui a été mise en place depuis deux ans à permis aux autorités sanitaires d’en savoir plus sur les effets indésirables et les « risques » liés à la vaccination contre le Covid-19. Il est admis aujourd’hui que les vaccins qui utilisent la technologie des ARN messagers (tels que Pfizer et Moderna) pourraient provoquer des myocardites – extrêmement dites, une inflammation du muscle cardiaque – mais les cas incriminés par la pharmacovigilance n’ont jamais été détectés. soudains et inexpliqués chez des personnes qui avaient été préalablement vaccinées. Dans son dernier bilan, publié en novembre dernier, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) explique que « l’évaluation européenne » des vaccins contre le Covid-19 n’a jamais permis d’identifier quel « lien » que ce soit entre le vaccin et de potentiels infarctus.

A lire aussi :
Vaccin contre le Covid-19 : un risque de myocardite chez les adolescents ? Ce que révèle une étude toulousaine

En décembre 2021, une équipe de recherche toulousaine est penchée sur la question, expliquant entre autres que les risques de myocardites sont plus fréquents que les jeunes. « Notre étude apporte des informations nouvelles pour les adolescentes et confirmée ce qui a été observée chez les personnes adultes mais elle ne quantifie pas le risque et elle ne remet pas en cause la balance beneficios/risques de la vaccination contre la Covid-19. Notre le travail n’est pas une alerte mais un élément d’information », a expliqué le Dr François Montastruc, pharmacien au centre de pharmacovigilance du CHU de Toulouse, dans nos colonnes.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *